Fabriquer un mur végétal intérieur

Fabriquer un mur végétal intérieur

Projet un peu décalé, voire vraiment excentrique, il y a encore quelques années, c’est désormais l’une des tendances les plus prisées des décorateurs et décoratrices d’intérieur: tout le monde adore les murs végétaux ! Et pour cause, ces murs d’un genre nouveau correspondent à de nouvelles aspirations qui ont émergé fortement ces dernières années : retrouver la sérénité et le bien-être par le contact avec la nature. Passer du temps au jardin partagé, faire pousser des plantes aromatiques ou de petits légumes sur sa terrasse, ou encore choisir avec soin les plantes dépolluantes de son intérieur ne suffit plus : de nombreux foyers ont décidé de renouer un véritable lien bio avec une nature qui est souvent trop absente de nos villes et de nos vies. En outre, le mur végétal est une réalisation incroyablement esthétique, qu’il est désormais possible de réaliser assez aisément et à moindre coût, alors pourquoi se priver ?

Evidemment, pour les néophytes il sera sans doute plus prudent de recourir aux services d’un professionnel s’ils n’ont ni la main verte ni aucune notion de bricolage. Néanmoins, c’est loin d’être une obligation tant il est possible de trouver, dans le commerce, tous les éléments indispensables de cette installation végétale. Il ne reste qu’à se poser quelques questions pratiques pour obtenir le meilleur rendu : où l’installer ? Avec quelles plantes ? De quels composants ai-je besoin ? Existe-t-il des contre-indications médicales ? etc…Une fois déterminés ces éléments-clefs de la fabrication d’un mur végétal intérieur, il sera tout à fait possible de le bâtir en quelques heures de travail appliqué. Voici quelques réponses aux questions que l’on se pose avant de se lancer dans cet chantier différent des autres.

Est-ce sain de stocker des plantes en intérieur ?

C’est une question que l’on se pose souvent, tant a été répétée l’idée que les plantes “mangeaient” l’oxygène indispensable aux humains. C’est aussi pour cette raison qu’on a longtemps déconseillé de mettre des plantes dans les chambres à coucher. Il s’agit pourtant d’une idée parfaitement fausse. La journée, par le biais de la photosynthèse, les plantes fournissent de l’oxygène. La nuit, certes elles en consomment, mais en quantité infinitésimale puisque leur activité a besoin de la lumière du jour et qu’elles sont donc au repos. Certaines plantes, appelées “dépolluantes”, sont même connues pour leurs excellentes propriétés sur la qualité de l’air et du sommeil par exemple. Elles peuvent tout à fait être disposées sur un mur végétal intérieur. Par conséquent, hormis pour les personnes allergiques aux plantes évidemment, il n’existe aucune contre-indication liée à la santé. Les végétaux agiront positivement sur le moral et la sérénité, également essentiels à un bon état général de santé.

Où installer un mur végétal, et avec quelles plantes ?

Cette question est bien sûr absolument cruciale, parce qu’elle détermine le succès de la réalisation végétale, mais aussi sa pérennité dans le temps et même son esthétique. La première réponse à cette question est donc très simple : le mur végétal doit être disposé comme on disposerait des plantes d’intérieur. Qu’est ce que cela signifie ? Les plantes d’intérieur ont besoin de deux choses essentielles : de la lumière et une hydratation équilibrée. Elles ne doivent cependant pas recevoir de lumière trop directe ni trop violente du soleil, ni être placées au contact direct d’une source de chaleur trop envahissante comme un radiateur. Il en va exactement de même pour un mur végétal intérieur. L’emplacement des plantes détermine aussi leur nombre et…leur poids ! En effet, on ne placera pas les mêmes plantes, en même nombre, sur un mur en plâtre, un mur porteur, un mur en briques…Enfin, il faut disposer de suffisamment de place pour installer un système, même modeste, d’irrigation, tout à fait vital pour les plantes. Quant aux plantes, elles sont toutes compatibles avec le mur, même s’il vaut mieux éviter les plantes grasses et celles dont la pousse sera trop envahissante. De haut en bas s’installeront les plantes selon leur besoin croissant en eau.

Quels éléments se procurer ?

Outre les habituels tasseaux, rails, chevilles et autres indispensables du bricoleur, il est possible de se procurer de l’okoumé, un bois tropical, ou du PVC recyclable, ainsi que des pompes, des bacs (de préférence en inox ou en acier), goutteurs et autre station d’irrigation…Mais surtout il faudra disposer sur toute la surface du mur une aquanap, ou nappe hydrophile, qui permet de disposer les plantes et de les irriguer. Ces tissus spéciaux sont désormais faciles à trouver dans de nombreux magasins et souvent de très bonne qualité. Cependant, il faudra bien veiller à laisser le mur “respirer” en respectant un espace de plusieurs centimètres entre le mur de l’habitat et le mur végétal pour éviter les moisissures. Quant aux plantes à acheter pour débuter, il y a l’embarras du choix : fuschias, aspiditra, aglaonemas…

Florence

Florence

Bonjour à toi, cher lecteur ou chère lectrice ! Je suis Florence, amoureuse des fleurs et décoratrice d'intérieur à mes heures perdues. La décoration florale n'a aucun secret pour moi, et j'ai dans ma boite à outils tout plein de conseils et de bonnes idées. Fervente amatrice de musique classique, de peinture, et d'art floral en général, j'espère vous faire découvrir ce qui me donne du pep's au quotidien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *