Les mamans à l’honneur à travers le monde

Les mamans à l’honneur à travers le monde

Les mamans, leurs mots apaisants, leurs messages plein d’amour, leurs inquiétudes… Parfois envahissantes ? Disons plutôt toujours présentes. Elles sont si évidentes à nos vies qu’on a parfois tendance à oublier – moi le premier – à quel point elles sont essentielles. Avant mon téléphone, avant mon scooter, et avant même mes amis qui sont à la fois ma famille et mon équilibre, ma mère est ce que j’ai de plus précieux.

Et puis, les mamans sont une éternelle source d’inspiration pour le chanteur (Kendji Girac ne pourra pas dire le contraire) comme pour le fleuriste ! Si toutes les occasions sont bonnes pour leur offrir des fleurs et leur témoigner notre amour – incommensurable – et notre reconnaissance – éternelle -, il en est une à ne pas louper : la fêtes des mères. Chaque année, elle dit qu’elle s’en fiche et pourtant une jolie carte, un bisou et une composition florale suffisent à illuminer son visage. Aujourd’hui, je vous emmène en voyage découvrir quand et comment on célèbre nos mères à travers le monde.

En Angleterre


L’équivalent de notre Fête des Mères apparaît en Angleterre entre le quinzième et le dix-septième siècle. On célèbre alors le « Mothering Sunday » au début du carême. La date fut ensuite fixée au quatrième dimanche du printemps. C’était l’occasion pour toutes les mères qui travaillaient comme domestiques dans les familles fortunées de retourner passer la journée à la maison avec leur famille, puisque qu’elles avaient congé à cette occasion.

Aux États-Unis


C’est en 1872 que Julia Ward Howe lança l’idée de la fête des mères. Julia, qui avait bien compris qu’on est jamais mieux servi que par soi-même, organisait une célébration spéciale à Boston tous les ans à cette occasion.

L’idée fut reprise en 1907 par une autre américaine de Philadelphie, Ana Jarvis. La première célébration eut lieu le deuxième dimanche de mai, sous forme d’hommage funèbre puisqu’il s’agissait de l’anniversaire du décès de sa mère. Ana Jarvis entreprit une importante campagne pour instituer la Fête des Mères sur le plan national et en 1911, cette fête était célébrée dans presque tous les états américains.

Il fallut néanmoins attendre 1914 pour que le président Woodrow Wilson fasse de la Fête des Mères une fête officielle. Elle se tient désormais le 2ème dimanche de mai, soit deux semaines avant la nôtre (décidément, les américains ont toujours un temps d’avance) !

En Belgique


La Fête des Mères s’est instaurée en Belgique à la suite des Etats-Unis comme d’autres pays notamment le Danemark, la Finlande, l’Italie, la Turquie, l’Australie.

Calquée sur cette coutume américaine, elle se tient généralement le second dimanche du mois de mai. Mais la date de la fête des mères n’a pas toujours lieu le même jour selon les régions de la Belgique, qui oscillent entre paganisme américain et tradition chrétienne. Ainsi, en région Anversoise, par exemple, la fête des mères est célébrée le 15 août, jour de Marie.

En Espagne


El dia de la Madre est toujours célébré le premier dimanche de mai. C’est l’occasion d’offrir de nombreux cadeaux à sa maman. Surtout, La Madre ne cuisine pas ce jour-là (la grand-mère non plus, petits malins ! Il va falloir passer derrière les fourneaux ou les inviter au restaurant). Cette fête est d’ailleurs devenue l’occasion d’aller au restaurant en famille ! Et les restaurateurs s’associent à cette fête en offrant une fleur à toutes les mamans !

Dans ce pays très catholique, le mois de mai est aussi celui de la Vierge. Dans les villages reculés, les espagnols vont souvent se recueillir à l’église et offrent des fleurs à la Vierge Marie, symbole de la maternité.

Au Danemark


La fête des mères célébrée le deuxième dimanche de mai trouve son origine en 1928. Les fleurs et les chocolats l’emportent sur tous les autres cadeaux !

Petite anecdote : l’événement est davantage célébré dans les petites villes que dans les grandes. C’est également l’occasion de sortir et de déjeuner au restaurant en famille

En Allemagne


La fête des mères, en Allemagne, a lieu traditionnellement le deuxième dimanche de mai. Ce jour-là, les mères ne travaillent pas, et c’est les jeunes qui sont censés retrousser leurs manches. Au programme de la journée : déjeuner, excursion et à la fin de la journée, on va s’offrir un bon repas. Quelques-uns font un cadeau à leur mère mais pour beaucoup de jeunes, la fête des mères est une journée normale, un brin commerciale. On a inventé la fête des mères pour que les mères reçoivent une récompense pour le travail qu’elles accomplissent toute l’année.

Au Viet-Nâm


Les vietnamiens aussi une fête pour célébrer leurs parents vivants ou partis. C’est la fête du Vu Lan. Les femmes ont ainsi pour coutume de porter un rose rouge sur leurs habits si leurs parents sont en vie, et une rose blanche – couleur du deuil en Asie – si leurs parents sont décédés. Cette tradition est toujours très vivace, il s’agit d’un moment de recueillement important !

En un mot, chocolats, bon repas, mots gentils, bouquets de fleurs… n’oubliez pas la fête des mères et envoyez nous vos photos sur les réseaux sociaux avec le hashtag #BeBloom! J’ai hâte de voir comment vous allez gâter vos mamans cette année!

Dylan

Dylan

Véritable métier-passion, être fleuriste a toujours résonné comme une évidence. Ce que je préfère ? Pouvoir laisser libre court à mon imagination en créant des bouquets et compositions débordant d'énergie et de vitamines ! Aujourd'hui c'est avec plaisir que je vous partage mon expérience, mes astuces et mes conseils.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *