Gui et houx : entre traditions et histoires d’antan

Gui et houx : entre traditions et histoires d’antan

Et vous, êtes vous plutôt “Ilex Aquifolium” ou “Viscum Album” ? Derrière ces noms latins compliqués se cachent nos plantes préférées pour les fêtes de fin d’année : le gui et le houx bien sûr ! L’un est une plante parasitaire aux petites baies blanches, l’autre se distingue par ses feuilles piquantes et des baies rouge vif toxiques. Les deux servent à composer de superbes couronnes et des décorations de table, entre autres, qui nous ravissent toujours lors des fêtes de fin d’année. Pour autant, si les comédies romantiques, de Franck Capra à Hugh Grant, ont rendu extrêmement populaire le baiser sous le gui ou le houx, les traditions les plus anciennes ont parfois été oubliées. En les explorant, on s’aperçoit que le houx et le gui ne sont pas interchangeables. Au contraire ils correspondent, chacun, à des histoires d’antan passionnantes à raconter autour de la table de Noël et du Nouvel an !

Le gui, une tradition celte

Dans l’ancien temps, les druides celtes cueillaient le gui et le houx et le donnaient aux habitants du village pour leur porter bonheur. Cela permettait aux femmes d’avoir beaucoup d’enfants et aux récoltes d’être abondantes. Si l’on mettait une boule de gui sur la porte, cela protégeait la maison des mauvais sorts car, en Celte, gui veut dire « guérit tout ». C’est sans doute pour cette raison que les druides eux-mêmes n’hésitaient pas à un placer sur la porte de leur maison. Néanmoins, au IVe siècle, un certain nombre de traditions païennes furent rejetées par la Chrétienté. Parmi celles-ci, les célébrations du solstice d’hiver, comme la fête de Sol Invictis (le soleil invaincu) qu’appréciaient les militaires romains, ou la célébration de Mithra, dieu du Soleil, et avec elle le gui des Celtes. On lui préféra désormais le houx, riche d’une autre symbolique plus proche des textes chrétiens.

Le houx, un important symbole chrétien

La ressemblance des deux plantes conduit parfois à les confondre. Elles sont pourtant parfaitement distinctes dans certaines traditions importantes, voire en concurrence frontale ! Le houx a clairement obtenu, dès l’origine, une symbolique puissante dans la religion chrétienne. On l’oublie souvent, mais c’est sous une branche de houx que Jésus, Marie et Joseph se cachent pour échapper à un soldat d’Hérode les chassant d’Egypte. Le houx est, depuis cet épisode, une plante bénie associée aux valeurs de famille, à protéger et à chérir…l’esprit de Noël, bien sûr ! Les Chrétiens préfèrent aussi le houx parce que l’arbre a toujours des feuilles vertes: pour eux cela veut dire que l ‘arbre est immortel; ses épines rappelaient la couronne de Jésus et ses boules rouges, le sang du Christ. Le houx s’utilise donc à Noël et le gui au Nouvel An.

La légende dit que le gui et le houx sont des plantes qui portent bonheur et que les couples qui s’embrassent au dessous d’une couronne de gui se marieront dans l’année. Parmi les secrets bien gardés figure aussi l’existence d’une variété bien particulière de houx. Il s’agit du houx à fruits d’or ou Ilex aquifolium var. chrysocarpa Loes. Il ne se rencontre pas partout, mais apparaît par intermittence dans certaines forêts corses, où il voisine avec des chênes verts et blancs ou de magnifiques ifs. Pour les promeneurs qui ont la chance de croiser le chemin de ce véritable bijou végétal, c’est un souvenir de Noël inoubliable. Ce houx aux baies dorées est, à n’en pas douter, symbole d’une prospérité et d’une bonne nouvelle encore plus notable que son cousin à fruits rouges. A condition, bien sûr, de ne pas oublier de s’embrasser sous ses feuilles !

Florence

Florence

Bonjour à toi, cher lecteur ou chère lectrice ! Je suis Florence, amoureuse des fleurs et décoratrice d'intérieur à mes heures perdues. La décoration florale n'a aucun secret pour moi, et j'ai dans ma boite à outils tout plein de conseils et de bonnes idées. Fervente amatrice de musique classique, de peinture, et d'art floral en général, j'espère vous faire découvrir ce qui me donne du pep's au quotidien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *